Même les rois et les reines

« Même les rois et les reines »

Un centaure mi-âne par son corps, mi-homme dans sa partie supérieure face à une minotaure mi-femme dans son corps, mi-anesse pour son buste.

Ils ne sont ni l’un ni l’autre dans la plénitude de ce qu’ils sont. Aussi cherchent ils au travers de l’autre la part qui lui manque.
Chacun d’eux se dit qu’il comprendra l’autre puisqu’il a sa part manquante. Mais il n’y a pas de possibilité de compréhension, du moins pas dans leur état, puisqu’ils sont à l’opposé l’un de l’autre. Ainsi arrive la violence, qui trouve sa source dans l’incompréhension.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s