un meltingpot de portraits, situations dans lesquels je me suis volontairement projetée, soit pour raconter, soit pour porter un autre regard sur soi, pour montrer tel que l’on se voit, la vision interne de soi n’a que rarement à voir avec notre apparence exterieure, c’est cet espace qu’il me plait d’explorer.

le petit dernier est sous forme de video, un detournement d’extraits de films de vacances : https://youtu.be/JcQhnV1AGvY

 

autre autoportrait filmé: celui dans les serres :

autoportrait-genealogque-photos

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
photo JTC
Festin praxinoscopique

Ça tourne, ça tourne, ça sert à rien!

Le rythme effréné du geste qui a l’infini se répète, manger prendre du pain, le porter à sa bouche, reposer sa main, prendre du pain…. sans fin.

Sans faim.

Les nourritures qui ne sont plus terrestres mais industrielles ne nourrissent plus, elles empoisonnent.

La nourriture industrielle pleine de couleurs, d’exhausteurs de goût, d’antivomifs, cette nourriture là il suffirait de changer une seuls lettre pour en révéler le sens : P.

Les porte-clefs pendouillent sous le grand plateau, sous la scène. Ils se balancent inutilement, bringuebalent, font illusion.

Au dessous c’est une profusion de reproduction des porte-clefs, placés au milieu d’un jeu de miroirs pour en rajouter encore. Ces reproductions en faïence avec des défauts, sans couleurs, démultipliés, témoignent de la société de consommation où l’on fabrique à pelle. Si c’est pas conforme on jette, on fabrique à nouveau, c’est sans fin.

C’est sans faim, et c’est pour ça que le plateau ne tourne pas, on aimerait, on voudrait, mais avec ce genre de nourriture…. ça ne tourne pas rond.

j’avais écrit une nouvelle il y a pas mal de temps qui traitait un peu du sujet: La triste et anonyme vie d’un poulet.

Porcelaine
Porcelaine

 

Porcelaine et Alu sur poutre du XVI°s
Actéon – Porcelaine et Alu sur poutre du XVI°s

Voilà déjà les liens vers les trois autres artistes avec lesquels j’exposais:
Jean-Philippe Boin: voilà un esprit prolixe, brillant plein d’humour, à découvrir sans modération: http://jean-philippe.boin.over-blog.com
Jean Stasiak: ce long monsieur au sourire malicieux est bien discret, comme il aime surtout faire les sculptures pour son plaisir, alors il les gardes pour lui. Une petite visite in situ ou de bien trop rares expositions sont les seuls moyens d’approcher sa sensibilité.
Olivier Renard: Olivier est le cosmonaute de la sculpture, je ne veux pas dire qu’il soit dans la lune, non il a les pieds bien ancrés sur terre, mais la tête dans les étoiles. Il est fou de Neil Amstrong et de ses congénères, je suis sure qu’il dort et prend son petit déjeuné en tenu de cosmonaute… je lui demanderai. En attendent voilà de quoi faire un voyage intersidernat sur son site: http://marcelemilefox.over-blog.com

Et bien entendu le site de feu la galerie du quai 56 où un beau tour d’horizon des artistes de la galerie peut être encore fait: http://www.galeriequai56.fr

Diane jettant les chiens
Diane jettant son sort

La vengeance de DianeIMG_1831Diane jettant son sort

la curée
la curée

IMG_1967IMG_1814IMG_1812IMG_1896

masque papier de soie et miroir
Soi Actéon
Jean STASIAK
la mort d’Actéon – Jean STASIAK
IMG_1932
la mort d’Actéon – Jean STASIAK
IMG_1928

Jean STASIAK – le sort
IMG_1959
Jean Philippe BOIN – voyeur vu – masque d’Actéon
jean Philippe Boin
Jean Philippe BOIN
olivier renard Olivier Renard revisite le mythe d’Actéon
Actéon – Olivier RENARD


vue des sculptures de Jean Stasiak, les dessins-photo de J.P Boin, et mon masque d'Actéon Venez nombreux, samedi 13 septembre à partir de 18 heures à la galerie quai 56 d’Orléans

Actéon est de retour plus « vivant?!! » que jamais

affiche acteon V11

Reportage de l’expo

article de presse

Voilà un lieu où je suis plus observatrice que décideuse.
Ce thème sort de moi sans que j’ai choisi d’aller dans un sens ou un autre.
Ce n’est qu’au bout de plusieurs scènettes que je me suis aperçue que ce thème existait.

Ma façon d’aborder le couple en sculpture j’entends, est celui de la diversité, de l’incompréhension en somme. Que ce soit « Même les rois et les reines » qui évoque la violence dans le couple, que ce soit « Amours de basse-cour » qui exhale le ridicule, ou « Anamours transitoires » qui traite des divers facettes du même personnage.
Quoi qu’il en soit c’est à chaque fois comment concilier une part de soi avec une part de l’autre.

« Même les rois et les reines » raconte un centaure mi-âne par son corps, mi-homme dans sa partie supérieure face à une minotaure mi-femme dans son corps, mi-anesse pour son buste. Ils ne sont ni l’un ni l’autre dans la plénitude de ce qu’ils sont. Aussi cherchent ils au travers de l’autre la part qui lui manque.
Chacun d’eux se dit qu’il comprendra l’autre puisqu’il a sa part manquante. Mais il n’y a pas de possibilité de compréhension, du moins pas dans leur état, puisqu’ils sont à l’opposé l’un de l’autre. Ainsi arrive la violence, qui trouve sa source dans l’incompréhension.

Même les rois et les reines
« Même les rois et les reines »
grès – 2012
Même les rois et les reines

3

Amours de basse-cour, c’est la femme « mendiante de l’amour » qui rampe à moitié comme une grenouille derrière l’objet de ses attentions le coq prétentieux qui est devant elle. Lui porte sur son torse le masque d’un coeur accroché à une ficelle, et elle porte son coeur entre ses mains… parlent ils d’amour? parlent ils de leur désir d’amour, ou de leur incapacité à aimer… voilà la petite danse de l’amour qui ne sait pas s’exprimer.

porcelaine et oxydes - 2013
« amours de coq et de basse-cour »

de coq
« amours de coq »
porcelaine – 2012

grenouille*
« amours de grenouille »
porcelaine et oxydes – 2013

IMG_5487
« le maquereau et sa morue »
d’après un dessin de Steilen
Faïence – 2012

« Anamours transitoires » parle de réconciliation.
Moi, ce que je crois de moi que l’ânesse habillée symbolise est habillé et présentable, ma part animale est revêtue de ce qui me permet d’être agréable à l’autre, voir d’être singulière. mais la femme nue pas forcement belle est et s’abandonne à l’autre part.

"réconciliation"porcelaine - 2012
« Anamours transitoires »porcelaine – 2012
Anamours transitoires - porcelaine
Anamours transitoires – porcelaine

"Tango"faïence blanche - 2012
« Tango »
faïence blanche – 2012